Comment gérer la fatigue et les courbatures après une randonnée ?

Très enrichissante pour votre corps, la randonnée est l’une des meilleures activités sportives existantes.

Elle contribue au maintien de votre forme et préserve votre organisme de différentes maladies.

Toutefois, il est important de savoir gérer les courbatures, la fatigue et les tensions musculaires qui en résultent.

Comment gérer la fatigue et les courbatures après une randonnée

Cet article vous prodigue quelques conseils dans ce sens.

Réhydratez-vous au maximum

La réhydratation est l’une des premières choses à faire après une randonnée.

En effet, vous êtes d’accord que pendant une activité physique intense, le corps est beaucoup sollicité.

De ce fait, l’organisme puise dans ses réserves, ce qui diminue votre capacité physique et vous affaiblit.

Pour compenser ce manque d’énergie, il est capital que vous vous hydratiez suffisamment.

N’attendez pas que vous ayez soif avant de boire de l’eau.

Cela vous évitera d’avoir les muscles endoloris et vous permettra d’éliminer les toxines contenues dans votre organisme.

Il est conseillé durant la randonnée de boire 100 à 200 ml d’eau toutes les 15 à 20 minutes.

Cependant, après la randonnée, buvez en fonction de l’effort fourni 500 ml à 1 000 ml d’eau dans les 4 heures qui suivent.

Optez pour une bonne alimentation

Si vous voulez récupérer après une longue randonnée, sachez qu’une bonne alimentation peut vous aider à mieux gérer votre fatigue.

Cela vous permettra également de remplir vos réserves de glycogène et de retrouver votre état d’esprit initial.

Le choix des aliments à consommer est donc d’une importance capitale.

Manger assez de féculents après votre effort.

Riches en glucides, ces aliments vous aident à compenser l’énergie dépensée.

Par ailleurs, prenez beaucoup de fruits.

Grâce à leurs propriétés antioxydantes et alcalinisantes, vous éliminerez facilement les déchets de votre organisme.

Privilégiez les raisins, les abricots, la banane et quelques fruits secs riches en potassium.

Pour finir, ayez également un apport en protéines et en lipides.

Vous en trouverez dans la viande, le poisson, le fromage, les produits laitiers et dans les légumineuses.

Toutefois, évitez de manger trop salé.

Cela vous épargnera des risques de l’hyponatrémie.

Faites des étirements

Après une longue randonnée, un bon étirement peut vous aider à facilement récupérer s’il est bien exécuté.

En effet, il atténue les douleurs au niveau des jambes, évite les problèmes de crampes et vous préserve des courbatures.

En fonction de l’intensité de l’effort fourni, vous pouvez vous étirer rapidement ou attendre quelques heures pour le faire.

La réalisation de cet exercice nécessite un grand soin et il est indispensable de respecter les étapes qui conduisent à sa réussite.

Pour en savoir davantage, vous trouverez plus d’infos sur altituderando.com.

Donnez du prix aux massages

Les massages sont des moyens très efficaces pour vite récupérer après une randonnée.

Ils permettent d’éliminer rapidement les toxines de l’organisme et réduisent les risques de tendinites.

De plus, ils facilitent la circulation du sang et contribuent au soulagement des muscles tendus et des tendons.

Pour en profiter, faites-vous un automassage.

Focalisez-vous sur vos jambes et vos pieds.

Pratiquez surtout les massages avec délicatesse et douceur tout en évitant d’exercer une forte pression sur vos membres.

Cependant, si vous ne savez pas comment procéder, faites appel à un masseur.

Ce professionnel vous aidera à vous détendre et à récupérer en un temps record.

Préférez le soir à la journée pour vos séances.

Cela améliorera votre sommeil.

Dormez plus et bien

Le sommeil est une arme très puissante contre les courbatures et la fatigue qui résultent d’une randonnée.

Il réduit le stress, facilite la libre circulation du sang et par ricochet, vous aide à vite récupérer.

Pour bénéficier de ses bienfaits, il est idéal après une randonnée de faire de petites siestes de 20 à 30 minutes.

Cela permettra à votre organisme de se reposer et améliorera le cycle de sommeil de la nuit.

En résumé, adopter les astuces présentées plus haut vous rendra performant et moins fatigué.

Vous aurez ainsi plus de facilité à enchaîner d’autres randonnées ou à pratiquer d’autres activités sportives plus intenses.


Articles connexes :

Allergie du marcheur : comment soulager le purpura d’effort au visage ?

Essoufflement quand je marche en montée (montagne) : que faire ?